Une si longue lettre, je t’aime Benja

By 0 No tags Permalink

L’amitié n’est pas une prise en charge, une phrase très répandue dans mon école quand j’étais au lycée et j’aimais la brandir à tout va. Des années après, et aujourd’hui adulte, je peux vous assurer que l’amitié est une réelle prise en charge, physique, émotionnelle et tout ce qui va avec.

Je traverse une période sombre et depuis quelques jours, je nage dans une marre de décès autour de moi, un article à ce sujet sera dédié. Mais aujourd’hui je célèbre la vie, je célèbre l’amitié d’une personne particulière, ma meilleure amie, Benja, la plus grande influenceuse du Congo Brazzaville et c’est une assertion non discutable.

Benja et moi nous nous sommes connues il y a à peu près 10 ans, je l’ai tout de suite pas aimé, Axel le garçon pour qui je craquais sérieusement en terminale n’avait d’yeux que pour elle, en fait c’était son fonctionnement, il séduisait toutes les nouvelles, je l’ai compris bien après.

J’avais des mèches blanches ou grises je ne sais plus trop, un peu gothique sur les bords. Toujours au fond de la salle plongée dans de la musique, j’étais la seule personne qui ne l’a pas accueillie comme il le fallait. Au milieu de l’année un incident s’est déclenché et a divisé la classe en deux, j’étais délaissée, j’avais tentée de me suicider (pour vous dire à quel point c’était grave) et plus de la moitié de la classe m’avait tournée le dos. Tout naturellement, Benja a pris ma défense et s’est rangée de mon côté à une époque où nous n’étions pas encore de supers grandes amies que nous sommes aujourd’hui. De ce geste, naissait une belle, longue et grande histoire d’amitié. Des années après, quelques bourdes après, elle est incontestablement ma plus proche et grande amie, elle est la plus belles histoire d’amitié que j’ai dans vie.

Aujourd’hui 22 avril, je célèbre l’amour de Benja,

Une amie vraie, une sœur : l’hypocrisie et la malhonnêteté n’a jamais eu sa place dans notre histoire, les quelques rares fois où nous avons eu des soucis, nous avons simplement préféré prendre quelques distances le temps de souffler, je vous le souhaite. Petite anecdote : quand on se réveille le matin dans un même lit elle n’hésite pas à me dire de ne pas parler dans sa direction parce que ma bouche sent. Tranchante et honnête. C’est drôle parce que je souffle fort dans sa direction juste après.

Pleine de vie : Je t’aime Benja pour la merveilleuse femme pleine de vie que tu es, au-delà des déceptions, et du caractère morose que peut avoir la vie tu es une de ces personnes qui redonnent systématiquement du sourire aux autres.

Respectueuse : l’article qu’elle a écrit sur nous deux sur son blog l’illustre déjà bien, notre amitié est basée sur un total respect qu’on se doit l’une à l’autre, on ne lésine pas sur ça et à force on l’a tellement intégré en nous que ce n’est même plus une question qui se pose.

La liberté : d’opinion, de décisions et de religion : non ça n’existe pas seulement dans la constitution, notre amitié est basée su ces valeurs. On est sur des chemins très opposés Benja et moi, elle est entrain de préparer son doctorat et moi j’ai toujours la flemme d’aller refaire ma licence, l’école ce n’est pas pour moi, mes décisions n’ont pas besoin d’être approuvées ni comprises par Benja et inversement, elles ont juste besoin d’être respectées. Je ne la comprends pas toujours, elle ne me comprend pas toujours mais le soutien et le respect nous aide à être les amies que nous sommes aujourd’hui.

Elle est une fervente catholique et moi une fervente fille qui n’aime pas aller à l’église, je crois en Dieu et vis ma foi à ma manière. Mais on ne juge point, on ne critique point, même si vote go abuse avec les chants grégoriens à 06h du matin.

L’une des qualités de Benja qui fait que notre amitié soit très facile à vivre c’est la compréhension : merci Benja d’être cette amie qui sait laisser de l’espace et du temps, une amie qui sait respecter mes sentiments sans dénigrer la peine que je peux ressentir face aux situations que certains ici pourrait trouver hilarantes. Il y a quelques jours je l’ai fait comprendre que je traversais une sombre période, que je n’avais pas envie d’en parler et surtout que j’vais besoin d’espace, elle m’a juste demandé de lui revenir très vite quand tout se sera tassé. Elle m’a laissé tranquille et n’est revenue que quand il y a eu une petite ouverture de ma part.

Cet anniversaire est particulier, il tombe à un moment où je baigne dans des décès autour de moi, il tombe à une période où je réapprends la vie et son sens ; une période où je décide de ne me focaliser désormais que sur l’essentiel. Je veux dire je t’aime plus souvent, je veux être présente plus souvent, parce que la vie ne tient qu’à un fil. Benja je serai toujours l’épaule où tu pourras pleurer, l’amie avec qui tu pourras célébrer toutes tes réussites, celle qui respectera toujours tes choix même si elle ne les comprend pas. Aujourd’hui plus que tout je te remercie d’être ce solide roc auprès de qui mes peines ont toujours trouvé repos, la bouche dont le sourire a toujours su estomper mes peines, la motivation qui est toujours là au bon moment et surtout ma supporter n°1, tu es irremplaçable chère sœur et la preuve irréfutable que les liens du sang ne sont rien face à ceux du cœur.

Je t’aime au plus profond de mon cœur, je t’aime comme tu ne pourras jamais l’imaginer.

De Pointe-Noire à Dakar, avec tout l’amour.

Jeudi, 22 avril 2021.

0 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :